La diète cétogène saine

Résumé en quelques mots, la diète cétogène (ou régime cétogène) consiste en une alimentation pauvre en glucides, modérée en protéines et riche en lipides pour laquelle notre organisme est conçu. Les bonnes graisses sont nécessaires au cerveau, au système nerveux et à toutes les cellules du corps.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

La diète cétogène

La diète cétogène saine, telle que la conseille 100suisse Santé et bien-être, consiste en une alimentation pauvre en glucides, renforcée par un apport en bons lipides et modérée en protéines. Ce n’est, en fait, ni une diète ni un régime, mais un simple retour à une alimentation pour laquelle notre organisme est conçu. Les matières grasses, y compris les graisses corporelles, redeviennent alors la première source d’énergie. Une fois ces graisses transformées en corps cétoniques, elles alimentent le cerveau qui en raffole, et fournissent de l’énergie aux muscles.
Le cerveau, le système nerveux et la membrane de chaque cellule est constituée essentiellement de graisse.

Les aliments riches en nutriments favorisés par ce régime alimentaire sain sont, entre autres, les légumes, les salades, les oeufs, la viande, le poisson, le beurre, la crème, l’huile de noix de coco, l’huile d’olive, les avocats et, très important, le vinaigre. Les glucides, présents surtout dans le sucre, les pâtes, le pain, les féculents et les aliments transformés causant une libération excessive d’insuline et n’apportant rien d’essentiels en sont éliminés.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

La diète cétogène saine, telle que nous la préconisons, a été testée médicalement avec succès grâce au concours de plus de 4'000 patients-es

Aucun glucide n'est indispensable

Aucune forme de glucide (sucre, hydrate de carbone, fructose, lactose, saccharose, …) apporté par l’alimentation n’est indispensable. C’est, bien au contraire, la cause de très nombreux problèmes de santé. L’organisme est capable de produire le glucose dans les quantités nécessaires en transformant graisses ou protéines.
Seuls les apports en lipides (dont les acides gras indispensables), protéines (dont les acides aminés essentiels), vitamines et minéraux sont vitaux.

Apport en calories

5%
Légumes - salades
5%
Glucides
20%
Protéines
70%
Lipides

par des légumes ou des salades représentent la moitié de l'assiette pour les légumes ou un gros saladier !

Apport QUOTIDIEN en grammes

3 repas par jour

Glucides

20 g

Protéines

90 g

Lipides

140 g

Calories

1’800

2 repas par jour

Glucides

20 g

Protéines

75 g

Lipides

113 g

Calories

1’500

1 repas par jour

Glucides

20 g

Protéines

60 g

Lipides

86 g

Calories

1’200

Les quantités indiquées ci-dessus sont des valeurs moyennes quotidiennes à diviser par le nombre de repas.
Vous pouvez ignorer les glucides (hydrates de carbone) contenus dans les salades et les légumes, pour autant que vous vous limitiez à ceux à bas indice glycémique recommandés.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

"Grippe" cétogène

La plupart des personnes débutant une diète cétogène ressentent des sensations de fatigue, de faiblesse, de léger étourdissement passager en se levant brusquement ou, quelques fois, une difficulté à s’endormir, pendant les premiers jours. Une urine riche en acide urique peut également provoquer une sensation de légère brûlure lors des premières mictions. Cela ne dure pas et est principalement dû à 2 raisons:

  • Premièrement, le corps doit s’adapter. Le métabolisme des sucres et des graisses invoquant des “mécanismes” différents – la présence d’autres enzymes et bactéries dans le tube digestif, la sécrétion de plus ou moins d’hormones par différentes glandes – le passage d’un régime alimentaire à l’autre, plus sain, peut être ressenti plus ou moins fortement selon les individus. Cet état ne dure pas, de 2 jours à une semaine, selon l’âge, l’état de santé et l’historique alimentaire de chacun-e.
  • Deuxièmement, une partie des toxiques (pesticides, insecticides, fongicides, métaux lourds, pollutions diverses, …) absorbés jusque là sont mêlés aux graisses corporelles. En l’absence de glucides dans l’alimentation, l’organisme va commencer à utiliser ses graisses – viscérales pour commencer, puis sous-cutanées – comme source d’énergie, libérant ainsi les toxiques qui y sont mêlés. C’est pourquoi il est important de consommer le plus possible de crucifères (chou de Bruxelles, brocoli, chou, chou-fleur, radis, …) qui vont beaucoup aider le foie à éliminer tous ces toxiques.

La diète cétogène saine, telle que nous la préconisons, prend en compte les dernières avancées scientifiques en matière d’interaction entre les différents et nombreux nutriments. Il est décisif de ne pas en dévier pour obtenir les meilleurs résultats.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

Adapté-e à la cétose ?

Après une quinzaine de jours de diète cétogène, votre organisme sera en bonne voie d’adaptation. Vous pourrez alors moduler votre apport en matière grasse selon vos besoins. Un apport important est nécessaire au début pour vous permettre de tenir d’un repas à l’autre, surtout lorsque, comme vivement conseillé, vous avez également adopté le jeûne intermittent.
Dès que l’organisme commencera à puiser son énergie dans les graisses corporelles accumulées, la sensation de faim disparaîtra. Un apport, même un peu  diminué, en lipides reste toutefois indispensable, de nombreux nutriments nécessaires à une bonne santé s’y trouvant (vitamines liposolubles, acides gras, acides aminés, minéraux).

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

Une bonne digestion

L’estomac en bonne santé est un milieu extrêmement acide. Variable, son pH est en moyenne voisin de 2. Les glandes de la paroi de l’estomac produisent le suc gastrique qui réduit de grandes portions d’aliments en de plus petites, qui pourront ensuite être brisées et absorbées dans les intestins.

Le suc gastrique est principalement composé de:

  • L’acide gastrique qui permet de réduire la taille des portions alimentaires, en dénaturant les protéines, et de tuer la plupart des bactéries. Il s’agit d’une solution d’acide chlorhydrique de concentration, et donc de pH, variable selon la distance à un repas. L’acide chlorhydrique détruit les microorganismes et facilite l’attaque des protéines. Il permet aussi de convertir le pepsinogène (précurseur de la pepsine secrété par l’estomac) en pepsine.
  • La pepsine qui est une enzyme qui divise les chaînes de protéines en chaînes plus petites ou en acides aminés individuels.
  • La lipase gastrique qui est une enzyme qui hydrolyse les liaisons des triglycérides en milieu acide.
  • Le facteur intrinsèque qui permet l’absorption ultérieure de la vitamine B12.
  • Du mucus et des bicarbonates ayant un rôle de protection physique et chimique de la muqueuse de l’estomac.

L’estomac produit environ 2 litres de suc gastrique par jour. Cette production dépend des besoins, elle est donc maximale au moment des repas. Le simple fait de sentir l’odeur de la nourriture peut déclencher la production de suc gastrique.

Ce milieu acide est nécessaire pour digérer les protéines, stériliser l’estomac et tuer les bactéries et les levures qui pénètrent dans le tube digestif par la bouche, permettre à l’estomac de se vider correctement, et permettre l’absorption de nombreux micronutriments et minéraux, comme le calcium, le magnésium, le zinc, le cuivre, le fer, le sélénium, le bore, etc…

Elévation du pH

L’acide a une tendance naturelle à quitter l’estomac pour aller vers le sang. Ce phénomène est normalement bloqué par les cellules de la paroi intestinale. Cependant, en cas d’inflammation ou pour une autre raison , la paroi de l’estomac peut devenir poreuse.
La conséquence est que les aliments ne sont plus correctement digérés. Une sensation de trop plein immédiatement après les repas est ressentie. Des dérangements intestinaux se produisent (ballonnement, diarrhée, constipation, mauvaise haleine, …). La conséquence la plus grave est que tous les nutriments ne sont plus efficacement absorbés et que des carences peuvent ainsi apparaître, quelle que soit la richesse des aliments (il en va de même pour les compléments alimentaires).
Le manque d’acidité dans l’estomac peut mener à un déficit d’absorption de plus de 20 nutriments essentiels, dont des acides aminés indispensables au renouvellement cellulaire, tous les minéraux sauf le sodium, le potassium et le rubidium, toutes les vitamines sauf la vitamine B9 et la vitamine B12.

Cette élévation du pH (manque d’acidité) est d’abord causée par le vieillissement. Elle peut aussi être liée à une carence en zinc, souvent produite par le stress qui en est grand consommateur. Le problème est aggravé par le fait que le stress réduit les sécrétions digestives.

Restaurer l’acidité de l’estomac

Avant chaque repas, diluez dans un verre d’eau 4 cuillères à café de vinaigre de pomme, 1 cuillère à café bien pleine de levure nutritionnelle, 1 cuillère à café de jus de gingembre et 2 cuillères à café de jus de citron (vous pouvez aussi y ajouter 1 cuillère à café de poudre de jus d’herbe de blé). Le vinaigre abaissera le pH de l’estomac et lui permettra de mieux assimiler les nutriments, en particulier les protéines et les minéraux.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

Echelle du pH

diète cétogène - échelle du PH - Santé et bien-être - Michel Bondallaz

A chaque fois qu’une substance augmente d’une unité sur l’échelle du pH, elle est alors 10 fois moins acide (par exemple, un suc gastrique de pH 3 est 10 fois moins acide qu’un suc d'un pH 2, un suc d’un pH 4 est 100 fois moins acide qu’un suc de pPH 2).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Santé et bien-être - Michel Bondallaz
Santé et bien-être - Michel Bondallaz

Perdre du poids

Perdre de poids rapidement, au moins 2 kg la première semaine, puis au moins 1 kg de graisse par semaine.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

Jeûne intermittent

Consiste en une alternance quotidienne d'une ou plusieurs périodes de jeûne et d’alimentation cétogène.

Santé et bien-être - Michel Bondallaz

Insuline

Maîtriser, par la fréquence et la composition des repas, le taux de glucose dans le sang et agir sur l'insuline.

100suisse

Santé et bien-être

Bienfaits de la diète cétogène

La perte de poids est la motivation la plus fréquentes des nouveaux-elles adeptes du régime cétogène.​ Mais, ses bienfaits vont bien au-delà.

Le régime cétogène est un régime à haute teneur en graisses et faible en glucides qui procure de nombreux bienfaits: perte de poids constante, regain d’énergie, amélioration des capacités cognitives, équilibre hormonal et diminution des risques de maladies chroniques.

Que disent les adeptes de notre méthode ?

J'ai essayé plusieurs sortes de régime, sans trop de succès. J'ai vite obtenu des résultats avec la méthode proposée par Michel. Ligne et santé ont vite été retrouvées.
Freya - Santé et bien-être - Michel Bondallaz
Freya Manz
Lutry
De petits problèmes de santé persistants malgré les bons soins de mon médecin m'ont amené à m'intéresser à cette démarche. Une réussite ! L'essayer c'est l'adopter.
Marc - Santé et bien-être - Michel Bondallaz
Marc Fischer
Lausanne
Les années passent... et laissent des traces. Grâce à Michel et à un peu de discipline, j'ai perdu 10 kilos et rajeuni de 10 ans en quelques semaines. J'en suis très reconnaissante.
Diane - Santé et bien-être - Michel Bondallaz
Diane Burnier
Romont

Rejoignez des centaines de femmes et d'hommes en parfaite santé

De plus en plus de personnes ont testé et adopté la méthode exposée ici et en ont réalisé tous les bénéfices. Rejoignez-nous et apportez votre contribution par vos questions, vos critiques et vos suggestions toujours bien accueillies.

Retour haut de page